RTL – matinée spéciale sur les « centres-villes sinistrés »

Invité sur RTL face à Michel Fournier, Président de l’Association des Maires Ruraux de France je suis revenu sur les mesures prises en faveur de la redynamisation et de l’attractivité de nos centres villes/bourgs. J’ai tenu dans un premier temps à saluer le travail et la mémoire de mon ami Vanik Berberian, ancien Président de l’Association des maires ruraux de France, pour toutes leurs propositions reprises majoritairement dans l’Agenda rural visant à redonner de la vie à nos territoires.

Depuis 2017, la majorité a mis en place plusieurs actions pour redynamiser la ruralité dont:
▶️ Le plan national Action Cœur de Ville avec une enveloppe de 5 milliards d’euros sur 5 ans ; plan dont la Creuse bénéficie depuis 2018.
▶️ Petites villes de demain pour accompagner la revitalisation des petites villes et renforcer le maillage territorial. C’est plus de 1600 communes de moins de 20 000 habitants qui bénéficient de 3 milliards d’euros sur 6 ans. 22 communes sont concernées en Creuse dont 20 vont mutualiser avec le département.
▶️ L’opération 1 000 cafés qui a pour objectif de recréer un centre d’activité dans les petites villes. Plus de 1 000 communes ont candidaté pour gérer des cafés multiservices permettant de ramener de rouvrir des commerces comme nous voulons le faire en Creuse à Montaigut-le-Blanc où je suis conseiller municipal avec la maire Ludivine Chatenet.

Les élus locaux ont des projets pour nos territoires mais il y a un manque d’ingénierie, c’est pourquoi l’Etat vient apporter son soutien pour permettre d’acquérir ces compétences. Pour aider à les concrétiser, les collectivités territoriales et les acteurs économiques locaux peuvent se regrouper.
Le plan France Relance vient aussi soutenir la redynamisation de nos territoires en misant sur l’investissement du quotidien, pour la mobilité, avec un montant de 2,5 milliards d’euros. Sur la couverture mobile nous progressons sur la 4G sur le territoire, 16 pylônes sont installés en Creuse!

Avec la crise du Covid-19 on a vu les populations revenir dans nos territoires ruraux comme c’est le cas en Creuse, mais si on ne veut pas rester au stade des résidences secondaires nous devons créer de l’attractivité, de l’emploi, de l’activité culturelle, des lieux de vie. Tous les acteurs sont mobilisés pour faire revenir les populations dans nos villages et pour leur donner envie de rester. Les collectivités territoriales ont des dotations qui ont été maintenues, il y a des contrats territoriaux faits par les acteurs locaux avec de nombreuses initiatives.
Le Plan Particulier pour la Creuse a permis à tous les acteurs creusois, privés comme publics de développer de nombreux projets pour le réaménagement de notre territoire et qui sont toujours en cours de réalisation avec près de 80 millions d’euros mobilisés par l’Etat.

Replay