BFM TV – Interview sur l’indemnité inflation

Invité sur le plateau de BFM TV je suis revenu sur les annonces du Gouvernement concernant l’indemnité inflation. Il est faux de dire que le Gouvernement ne réagit que maintenant aux hausses du prix des énergies : cela fait 3 semaines que l’on a bloqué les prix de l’électricité et du gaz – cela représentera plus 5 milliards d’euros et cela a été étendu sur l’ensemble de l’année 2022. De nombreux outils ont été mis en place pour justement faire bouclier à ces hausses de prix : augmentation du chèque énergie de 100 €, reconduction de Ma Prime Renov’, plus la prime défiscalisée reconduite en 2022.

L’indemnité-inflation sera versée aux étudiants boursiers et aux étudiants autonomes qui ne sont pas rattachés au foyer fiscal de leurs parents. Les demandeurs d’emplois bénéficieront également de la mesure annoncée par le Gouvernement. Le Président l’a encore rappelé : tout laisse à penser que les prix des énergies fossiles continuent d’augmenter dans les prochaines semaines et mois. C’est pourquoi il est impératif de sortir de notre dépendance notamment via des investissements dans d’autres énergies. Nous savons que les énergies fossiles ne sont pas éternelles : nous allons devoir investir dans l’énergie hydrogène, développer les agro carburants comme le bioéthanol qui coûte moins cher. L’augmentation du prix de l’énergie est liée à la reprise post-covid. Le Gouvernement a souhaité réagir vite et le but était de verser la prime le plus vite possible. Une baisse des taxes n’aurait pas entraîné une baisse du prix à la pompe. On l’a vu par le passé.

Je viens d’une zone rurale, je fais 400 kilomètres par jour, je connais bien les problématiques d’augmentation de prix des énergies mais il faut être lucide : l’inflation va s’installer et il faut que l’on ait une réaction rapide pour augmenter les salaires. C’est aussi pour cela que nous avons mis en place une diminution de l’impôt sur les sociétés ! Pour qu’elles dégagent de la trésorerie pour augmenter les salaires !

Replay