Sud Radio – Débat face à la députée Martine Wonner sur les nouvelles mesures sanitaires

Invité sur Sud Radio pour débattre face à Martine Wonner de l’actualité sanitaire et des mesures annoncées par Emmanuel Macron, mais aussi des propos tenus lors des manifestations qui ont eu lieu dans toute la France le week-end du 16 juillet. La meilleure arme de la démocratie c’est la discussion, l’échange. L’incitation à la haine et à la violence entendue lors de ce week-end ne représente pas la démocratie. De tels propos sont inacceptables.

L’ensemble de mes collègues députés n’ont pas attendu Martine Wonner pour aller échanger avec nos concitoyens sur ces nouvelles mesures sanitaires. Nous sommes à leur écoute, que ça soit par téléphone, par mail et nous allons à leur rencontre en circonscription. Je soutiens totalement l’initiative de Christophe Castaner qui a appelé la présidence de l’Assemblée nationale à saisir la justice au titre de l’article 40 suite aux propos de Martine Wonner qui déshonorent notre République et notre démocratie. Laissons faire la justice pour les éventuelles suite à donner.

Le Pass sanitaire n’est pas une obligation vaccinale car il est possible de l’obtenir avec des tests. Ceux qui font le choix de ne pas se vacciner devront assumer de ne pas accéder à certaines activités pour ne pas contaminer les autres qui, eux, ont fait le choix de se protéger. Il est prouvé que le vaccin divise par 12 le pouvoir de contamination du variant et évite 95% des formes graves. Il faut empêcher la contamination de la population et la circulation de ce virus mais les personnes non-vaccinées transmettent facilement le virus.

Comme récemment indiqué par Olivier Véran, les nouveaux patients entrés en réanimation n’étaient pas vaccinés, ce n’est pas un hasard. La vaccination permet de diminuer fortement les cas graves même si elle n’arrête pas totalement la circulation virale, elle la limite. Certes, il y a une recrudescence de l’épidémie en Angleterre à cause du variant Delta qui atteint même les personnes vaccinées mais plus une population est vaccinée, plus la proportion de vaccinés sera grande parmi les contaminés car l’Angleterre a une forte couverture vaccinale.

Il faut être extrêmement prudent avec les statistiques avancées sur les réseaux sociaux et les arguments scientifiques présentés qui remettent en cause notre connaissance scientifique. Il faut cesser d’être dans la fiction, ayant fait quelques études scientifiques (jusqu’en école d’ingénieurs, passant par une prépa bio/math/sup/bio/math/spé) je suis stupéfait que certaines personnes proposent de se protéger du Covid grâce à de l’ivermectine. Etant agriculteur, j’utilise régulièrement ce produit. L’ivermectine est un antiparasitaire et non un antiviral. Je m’étonne que les personnes qui prônent son utilisation ne fassent pas la différenceentre un parasite et un virus qui est enseignée au lycée. Les données de pharmacovigilance montrent qu’il n’y a aucune surmortalité liée aux vaccins.

Nous devons nous adapter car la vérité du jour n’est pas celle du lendemain. Comme disait John Stuart Mill, “La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres”. La liberté absolue n’existe pas en démocratie c’est l’anarchie la plus totale ou une dictature. La liberté est conditionnée au vivre-ensemble et au respect de l’autre.

Replay