LCP – Debrief des Questions au gouvernement

Invité sur le plateau de LCP pour le débrief des questions au gouvernement, je suis revenu sur:
▶️ L’extension du Pass Sanitaire. Nous favorisons l’incitation plutôt que l’obligation, mais nous n’avons plus le temps. Le gouvernement a pris ses responsabilités en soumettant les professionnels de santé qui sont en contact avec des personnes fragiles à l’obligation de se vacciner. Cette mesure résulte de nombreuses concertations avec les partenaires sociaux, les associations d’élus et les secteurs professionnels. Des contrôles seront opérés et des sanctions appliquées pour les personnels concernés (possibilité de suspendre le contrat de travail le temps de remplir l’obligation vaccinale, mise à pied voire licenciement). Il s’agit des mêmes procédures que pour les autres vaccins obligatoires.
L’obligation vaccinale existe déjà pour les professionnels de santé et pour lutter contre les maladies infantiles. La vaccination est la clé pour éviter un nouveau confinement. Le vaccin permet d’éviter le développement de forme grave du virus et limite sa circulation. Cette obligation est mise en place pour accélérer le rythme de la vaccination qui a fortement diminuée au mois de juin. C’est un enjeu vital pour protéger les plus fragiles. Nous comptons sur la responsabilité de chacun pour l’intérêt commun.

Le Président de la République a décidé de faire porter les restrictions aux personnes qui ont fait le choix de ne pas se faire vacciner. Chacun est libre de prendre ses décisions, mais ces personnes doivent accepter de ne pas avoir accès à certaines activités. La liberté de ceux qui ont fait le choix de ne pas se faire vacciner ne doit pas restreindre la liberté des autres. La liberté absolue c’est l’anarchie la plus totale et cela n’existe pas dans une démocratie, elle est conditionnée au vivre-ensemble et au respect de l’autre. Le Pass sanitaire sera aussi nécessaire aux enfants dès l’âge de 12 ans pour accéder aux lieux de loisirs et de culture mais des règles de souplesse seront appliquées, l’ouverture de la vaccination leur étant accessible depuis peu. Des mesures seront détaillées pour accompagner les différents secteurs concernés comme les restaurateurs, dans la mise en place du Pass sanitaire. Je comprends leur inquiétude, mais si on laisse flamber l’épidémie on sera obligé de tout refermer à la rentrée.

▶️ Grâce aux mesures mises en place, la France est un des rares pays à avoir gardé les écoles ouvertes le plus longtemps possible et à avoir une faible contamination chez les enseignants. Nous sommes favorables à l’augmentation de leur couverture vaccinale mais pas à une obligation.

▶️ Comme indiqué par le chef de l’Etat hier, la réforme de l’assurance chômage est nécessaire et sera appliquée dès le mois d’octobre. Nous tenons compte de la situation sanitaire mais il faut continuer à réformer, nous avons un taux de chômage élevé. En Creuse, de nombreux emplois sont disponibles mais aucun CV n’est déposé. Il y a un problème d’inadéquation entre les offres et les formations des demandeurs d’emploi. Dès la rentrée, un plan d’action de formation et de requalification sera mis en place. C’est aussi dans la continuité du plan 1jeune, 1 solution, et grâce auquel 2 millions de jeunes ont trouvé une solution d’emploi axée sur l’apprentissage, que le chef de l’Etat a annoncé un revenu d’engagement pour les jeunes sans emploi ou formation. Il faut être réaliste sur notre croissance, l’économie se relance et les réformes vont se poursuivre. Et pour répondre aux critiques de la droite, oui la dépense publique n’a pas été réformée mais quel poste aurions-nous du amputer entre l’éducation et la santé ?

Voir le replay