Interview Zeweed: Jean-Baptiste Moreau creuse le sillon de la légalisation

Dans l’interview accordée au média Zeweed, je reviens sur le travail de la mission cannabis à l’Assemblée nationale et le constat que nous avons fait qui consiste à dire que la France est en retard sur le sujet du cannabis et sa légalisation. Le tout répressif est un échec. Malgré la prohibition, la consommation n’a cessé d’augmenter en France à tel point que nous sommes le plus gros consommateur de cannabis d’Europe avec les politiques les plus répressives. La prohibition ne fonctionne pas pour des consommateurs de masse comme le cannabis. La politique de prohibition ne fonctionne pas depuis 50 ans. Ce n’est pas en multipliant les effectifs de police que l’on va éradiquer le marché illégal. Même après la fermeture de points de vente, de nouveaux apparaissent dès le lendemain. Comparé aux autres pays européens ou des pays comme le Canada, nous sommes restés dans une position trop dogmatique sur le sujet. Il est donc complexe d’ouvrir un dialogue sur le cannabis avec nos dirigeants politiques qui n’ont pas retenu les recommandations de nos rapports.

Nous regrettons que les travaux que nous avons fournis avec la mission parlementaire transpartisane sur le cannabis n’aient pas éclairé le débat. Notre rapport sur le CBD n’a pas été pris en compte dans le cadre de la réécriture de l’arrêté de 1990. Emmanuel Macron s’est dit favorable à l’organisation d’un débat autour de la légalisation du cannabis et je crois à l’inscription d’un référendum sur le sujet dans le programme présidentiel car cette question est plus que jamais d’actualité. Nous prônons une légalisation encadrée du cannabis qui permettrait de couper du marché noir les consommateurs de cannabis. Je suis pour que l’Etat joue un rôle de régulation et de contrôle. Je suis pour la vente de cannabis sous contrôle de l’Etat. L’idée étant de faire baisser la consommation, notamment chez les mineurs comme au Canada où la légalisation a bien fonctionné. Les profits dégagés de la vente de cannabis doivent servir à mener des campagnes de prévention, en particulier dans les écoles et les quartiers sensibles.

Lire l’article