LCP – Ca vous regarde: débat sur la consommation de France

A la fin de l’examen du projet de loi Climat et Résilience en séance publique, je suis intervenu sur LCP dans l’émission Ca vous regarde pour débattre sur la consommation de viande en France avec le journaliste/écrivain Stanislas Kraland, la porte-parole Agriculture et Alimentation de Greenpeace Laure Ducos et le professeur Dominique Bourg.

Oui, la viande consommée de manière excessive comme pour tout produit peut être dangereuse mais simplement il faut rappeler qu’en France, cela fait plus de 10 ans que notre consommation diminue (hors volaille). Nous sommes en dessous des préconisations de l’OMS (500g/semaine/personne) puisque nous en consommons en moyenne 330 grammes/semaine. C’est une réalité! Je m’élève en faux sur l’affirmation qui vise à dire que la viande est mauvaise pour l’environnement ; on omet de parler des vertus essentielles des praires dans le maintien de la biodiversité et des écosystèmes ! Les prairies sont des puits à carbone. Je n’ai jamais dis que je m’opposais au menu végétarien ; je respecte ce choix alimentaire mais je pense que ce n’est pas à l’Etat d’intervenir là-dessus. De nombreuses collectivités le proposent déjà en France ! Il faut leur laisser la main.

Il faut que l’on offre des débouchés à la viande de nos éleveurs, notamment en restauration collective, car sinon, ils finiront par disparaître. On oublie souvent de dire que les modèles extensifs sont les moins rentables aussi pour les agriculteurs ! Les coûts de production sont bien plus élevés dans un élevage extensif qu’hors sol. Ce qui fait que les élevages hors sol permettent un meilleur revenu. Je monte au front parce que les associations véganes, animalistes et antispécistes n’ont PAS le souhait d’améliorer l’élevage ; elles veulent le supprimer ! L’argument de la fin de l’élevage intensif n’est qu’un cheval de Troie. Par ailleurs, le temps médiatique qui est accordé à ces associations – qui ne concernent en réalité que les pratiques véganes que de peu de Français – est délirant. Ces associations n’ont que faire du sort des éleveurs.

Replay