France Bleu Creuse – Interview après l’allocution du Président Emmanuel Macron sur la situation sanitaire

Sur France Bleu Creuse, je suis revenu sur les nouvelles mesures annoncées par Emmanuel Macron, qui aurait bien évidemment préféré prendre d’autres décisions, mais la réalité est que la flambée épidémique et le variant sont présents dans tout le pays.
Le Président de la République a tout de même donné des perspectives avec la vaccination qui va s’accélérer dans les prochains mois:
+60 ans au 16/04
+50 ans au 15/05
-50 ans à la mi-juin avec l’objectif de vacciner tous les français de plus de 18 ans qui le souhaitent d’ici la fin de l’année. Le chef de l’Etat a également évoqué la possibilité de rouvrir les bars, les restaurants ainsi que les lieux culturels à la mi-mai.

La pandémie nous a appris que la vérité d’un jour n’est pas celle du lendemain, tous les territoires de France sont potentiellement touchés. Comparé à d’autres pays qui ont fermé leurs écoles, nous avons pu gagner du temps et préserver la scolarité de nos enfants. Personne n’est à l’abris et j’entends les creusois qui s’interrogent sur ces mesures puisque le taux d’incidence est le plus faible dans notre département, mais la ruralité n’est pas épargnée comme on le voit dans le département de la Nièvre où l’épidémie a flambée. Cela n’aurait pas eu de sens de confiner tout le pays sauf quelques départements comme la Creuse par exemple. Même si nos aînés sont vaccinés, le variant anglais est présent dans notre département et s’attaque aux populations plus jeunes.

Ces nouvelles mesures ne sont pas les mêmes que celles annoncées précédemment, certains commerces peuvent rester ouverts et nous avons la possibilité de se déplacer dans les 10km sans attestation. Avec la préfète de la Creuse, réfléchirons pour adapter les mesures au plus près du terrain et de la façon la plus pragmatique. Hier, le chef de l’Etat a appelé à la responsabilité de tous, nous devons tenir ensemble et faire des efforts supplémentaires pendant ce mois difficile. Nous sommes au bout du tunnel, il serait dommage de tout lâcher et voir de nouveau l’épidémie flamber.

Lire l’article ici.