Déclaration du Président de La République Emmanuel Macron sur le projet de loi visant à lutter contre les séparatismes.

Je salue un discours fort, sans amalgame, sans naïveté sur l’islamisme radical et lui assure mon total soutien. Parmi les annonces à retenir : Le Président de la République a rappelé la nécessité que nous avons de ne pas tomber dans le piège des amalgames, promu par les polémistes et par les extrêmes à l’encore de tous les musulmans. L’ennemi est le séparatisme islamiste. Face au constat de l’existence d’un islamisme radical qui conduit à nier les lois de notre République, des plans de radicalisation mobilisant les forces de l’Etat ont été déployés dès 2017 dans des quartiers sensibles et à risques. Les résultats qui ont été obtenus conduiront à étendre cette méthode à l’ensemble du territoire. Le Président a annoncé que le Gouvernement présentera le 09 décembre prochain, le projet de loi. Ce projet de loi a vocation à réunir les concitoyens autour d’un « réveil républicain ».

Dans la fonction publique : le PJL prévoira l’obligation de neutralité sera applicable aux agents publics, dans le cadre de leur action et sera étendue aux salariés des entreprises délégataires.

Pour les associations : les faits d’atteinte à la dignité ou l’exercice de pressions psychologies ou physiques seront désormais des motifs de dissolution.

Dès la rentrée 2021, l’instruction à l’école sera rendue obligatoire pour tous, et dès 3 ans. L’instruction à domicile ne sera permise qu’aux motifs impérieux de santé. Les écoles hors contrat feront l’objet d’un encadrement renforcé notamment sur le parcours des enseignants, les contenus pédagogiques et l’origine de leur financement.

Le Conseil Français du Culte Musulman mettra en place un label de formation avec la mise en place de certification et de charte. Son non-respect entraînera révocation. Le plan de relance permettra également d’entamer des changements profonds pour mener les projets éducatifs, culturels et entrepreneuriaux souhaitables dans de nombreux quartiers qui ont été longtemps abandonnés.