CORONAVIRUS : Protocole Sanitaire pour la réouverture des écoles le 11 mai

Vendredi 1er mai, le gouvernement a communiqué une version du Protocole sanitaire nationale qui fera office de référence pour la réouverture des écoles à partir du 11 mai prochain. 

Des consignes y sont détaillées pour l’accueil du matin, la récréation, la restauration ou encore l’aménagement des classes. Destinées aux académies, aux chefs d’établissement, aux directeurs d’école et aux collectivités locales ” ainsi qu’à l’ensemble de la communauté scolaire “, ces règles sanitaires doivent largement s’inspirer de la note sur la réouverture des écoles mise en ligne le 25 avril par le conseil scientifique sur le Covid-19.

👨‍👩‍👧· Le rôle des parents : 
Les parents devront prendre la température de leur(s) enfant(s) avant le départ pour l’école. En cas de fièvre (dès 37, 8 °C) ou de symptômes, les élèves resteront chez eux. Les personnels de l’école devront procéder de la même manière.

🏫· Accès à l’école : 
Il faudra “placer un ou plusieurs accueillants aux entrées de l’établissement pour filtrer les arrivées et le flux de personnes”. Le mieux selon le document est de prévoir plusieurs chemins en “privilégiant l’entrée par plusieurs accès pour diviser le volume du flux”. Il est même suggéré de “dissocier les flux” d’entrée et de sortie. Si la configuration des lieux rend impossible cet aménagement, il est possible aussi d’indiquer quel courant de circulation a la priorité sur l’autre, à telle ou telle heure de la journée.

↔️· Distanciation physique : maintien “d’un mètre entre tous – adultes et enfants”. Une mesure à respecter à tout moment de la vie scolaire : “en classe, dans les couloirs, au réfectoire, dans la cour de récréation et lors du passage aux toilettes”. Dans le protocole sanitaire en version “projet”, les enseignants reçoivent l’instruction de “faire sortir et rentrer les élèves en respectant la distanciation physique entre chacun des élèves (une matérialisation peut être envisagée), d’organiser les départs et retours en classe par groupe adapté pour permettre une meilleure maîtrise de la distanciation physique” et de “veiller au respect des gestes barrières et des distances de sécurité dans les jeux extérieurs”. 

⚠️· “Capacité d’accueil” : 
Chaque établissement devra mener une réflexion en lien avec les collectivités sur les aménagements nécessaires et “la capacité d’accueil” des locaux. Les élèves ne seront pas plus de 15 par classe, et les crèches ne pourront accueillir plus de 10 bébés au maximum.

👨‍🏫 · Aménagement des salles de classe (et de sieste) : 
Les tables des salles de classe devront être espacées d’un mètre, en évitant les bureaux “en face à face”. “Une classe de 50 m2 permet d’accueillir quinze élèves en respectant la distanciation physique”. Il faut également “veiller à limiter les croisements à l’intérieur de la classe, par exemple par la mise en place d’un sens de circulation à l’intérieur de la classe qui peut être matérialisé au sol”, rapporte Bftmv. Il est également spécifié dans le document qu’en maternelle, les salles de sieste devront aussi garantir les distances entre les petits. 

😷· Masque : 
L’Éducation nationale en mettra à disposition des enseignants (deux par jour) dès le 11 mai. Les mairies devront en prévoir aussi pour leurs agents. Les écoliers des classes élémentaires (CP-CM2) pourront en porter s’ils le souhaitent, à condition que leurs parents en fournissent. Les enfants de maternelle n’en porteront pas, sauf en cas de problème de santé. Chaque école recevra également des masques FFP1 au cas où des élèves présenteraient des signes de Covid-19.

👏· Lavage des mains : 
D’une durée de trente secondes minimum (avec savon ou gel, et séchage avec une serviette en papier jetable ou à l’air libre), il s’imposera dès l’arrivée des enfants à l’école ; avant de rentrer en classe après la récréation ; avant et après chaque repas ; avant et après chaque passage aux toilettes ; après s’être mouché, avoir toussé ou éternué ; dès lors que les élèves auront touché des objets possiblement contaminés ; le soir avant de rentrer à la maison.. Le document dédié aux écoles maternelles et élémentaires avance également que le lavage des mains “peut se matérialiser par des activités (chanson, création graphique, vidéo explicative)”.

🏃‍♂️· Circulation dans les établissements : 
Pour limiter le “brassage des élèves”, la recommandation est d’utiliser des “sens uniques de circulation” mettant à profit les différentes entrées et sorties des bâtiments et des classes, ou, à défaut, des “sens prioritaires de circulation”. Chaque salle utilisée devra être aérée dix minutes au moins le matin juste avant l’arrivée des élèves ; pendant chaque récréation ; au moment du déjeuner ; le soir pendant le nettoyage des locaux. S’il existe une ventilation mécanique, elle devra être contrôlée régulièrement explique le ministère.

🎳· Matériel et jeux, récréations : 
Les échanges de ballons, de jouets, de crayons devront être évités ou accompagnés d’une désinfection après chaque utilisation indique le protocole. Le document invite ainsi, à “échelonner les temps de récréation, éviter les regroupements de niveaux différents, à adapter et réduire les temps de récréation en fonction de l’effectif présent”. On pousse également à “organiser les plannings de récréation et définir les modalités de signalement de début et de fin de récréation.” 

🍽· Restauration : 
Les repas devront le plus possible être pris dans les classes, afin d’éviter les regroupements dans le réfectoire, et sous la supervision d’un adulte. Pour les élèves les plus jeunes, le protocole précise de “rappeler oralement” les règles au début de chaque repas : ne pas partager son verre d’eau, sa nourriture ou ses couverts. Les plats froids sont encouragés. Mais la restauration à la cantine ou au réfectoire n’est pas exclue pour autant. Dans ce cas il faut, “concevoir l’organisation des temps de restauration et d’accès de manière à limiter au maximum les files d’attente et les croisements de groupes d’élèves dans les couloirs”. Le document précise aussi que “le respect des mesures sociales de distanciation s’applique dans tous les contextes et tous les espaces [de restauration] : les temps de passage, la circulation, la distribution des repas. La gestion des matériels collectifs (plateaux, couverts, brocs d’eau…) est adaptée pour limiter les contacts.”

📓· Bibliothèques : 
Les passages dans les bibliothèques scolaire sont soumis au fait d’ “adapter leur fonctionnement en régulant la manipulation des livres par les élèves”, c’est-à-dire qu’un livre manipulé ou emprunté sera ensuite “laissé au repos pendant cinq jours après utilisation”. Le document demande par ailleurs à l’enseignant de miser le plus possible sur le fait de faire la lecture ou de proposer des ressources audios comme alternative à la consultation d’ouvrages.

🦠· Désinfection : 
Dans les locaux, elle devra se faire au minimum une fois par jour pour tous les espaces utilisés ou de passage” (sols, tables et chaises…). Il conviendra également de “nettoyer et désinfecter plusieurs fois par jour, dans les espaces utilisés, les zones fréquemment touchées”. Pour les sanitaires, il s’agit par exemple des “toilettes, lavabos, robinets, chasses d’eau, loquets, interrupteurs, douches”. Les “poignées de porte, de fenêtre, les boutons d’ascenseur” font aussi partie de la liste, tout comme “les rampes d’escalier, télécommandes, claviers, écrans, souris, le matériel utilisé, les supports pédagogiques” et enfin les “aires de jeux et équipements sportifs si utilisés”. Il est par ailleurs confié au personnel la mission de “limiter le nombre de personnes présentes dans les sanitaires au nombre maximum de cuvettes et, ou d’urinoirs présents”. Les salles, ayant été utilisées durant le confinement, notamment pour accueillir les enfants de soignants, devront être désinfectées. Pour les locaux inoccupés depuis au moins cinq jours, la probabilité d’une présence du virus sur les surfaces est quasi nulle explique le ministère.

💊· Gestion des cas suspects : 
Le protocole détaille aussi la marche à suivre suite à un soupçon ou à un cas avéré de Covid-19 au sein de l’établissement, parmi les élèves ou les enseignants. Dans le cas où un enfant manifesterait les signes d’une infection au nouveau coronavirus, on devra immédiatement isoler l’élève muni d’un masque, dans une pièce dédiée. Ensuite, il faudra prendre sa température et contacter ses parents pour qu’ils viennent le chercher, puis joindre le personnel de santé de l’Education nationale afin d’identifier les personnes qui ont interagi avec l’enfant dans les 48h précédant l’apparition des symptômes. Si un adulte présente des symptômes, il sera lui aussi isolé et pourvu d’un masque jusqu’à son départ de l’établissement.