Allocution du Premier Ministre Edouard Philippe – Présentation du plan de déconfinement

Le Premier ministre nous a livré un discours franc et pragmatique !

“J’ai été frappé par le nombre de commentateurs ayant une vision parfaitement claire de ce qu’il aurait fallu faire à chaque instant. La modernité les a souvent fait passer du café du commerce à certains plateaux TV. “Les courbes d’audience y gagnent ce que la convivialité des bistrots y perd, mais cela ne grandit pas, je le crains, le débat public” 

Lors de son allocution, Edouard Philippe nous a présenté un plan de déconfinement co-construit, à l’écoute des députés, des élus locaux et des corps intermédiaires.

Il ne faut pas laisser repartir l’épidémie après le 11 mai. Si le confinement se relâche d’ici cette date, et qu’il apparaît que plus de cas que prévus apparaissent, ou que l’on ne parvient pas à reconstituer les chaînes, nous ne déconfinerons pas le 11 mai ou alors, plus sévèrement. Ces incertitudes doivent inciter à la plus grande discipline et éviter les risques de relâchement. Si tout est prêt le 11 mai, une phase nouvelle ouvrira jusqu’au 2 juin pour apprécier les évolutions. Puis nouvelle phase ouvrira jusqu’à l’été.

🔷 Les activités culturelles : 

👉 Les médiathèques, les bibliothèques ainsi que les petits musées vont rouvrir dès le 11 mai

👉 Les grands musées qui attirent du monde resteront quant à eux fermés.

👉 Les salles des fêtes et les salles polyvalentes resteront elles aussi fermées, pour le moment jusqu’à la marche du 2 juin

👉 Les manifestations sportives, culturelles, les salons professionnels (+ de 5000 participants ) : ne pourront pas ouvrir avant septembre. Cela implique notamment qu’il n’y aura pas de reprise pour les saisons sportives 2019-2020.

🔷 Déconfinement territorial selon le niveau épidémique de chaque département : des indicateurs seront définis le 7 mai pour définir le 11 mai quel sera le plan de circulation applicable selon les départements. A partir de jeudi : une carte département par département sera rendue publique pour définir et préparer les modalités de circulation.

✅ Protéger : il est impératif que chacun adopte les comportements pour éviter la contamination. Le respect des gestes barrières et de la distanciation sociale ainsi que le port du masque dans les conditions prévues par le plan national.

➖ Port du masque : lorsque la crise a commencé, il y avait un stock important permettant de tenir 20 semaines. A l’apparition du virus en Chine et en Italie, l’importation est devenue impossible et la consommation a augmenté. Il a fallu gérer un risque de pénurie. Nous avons pris trois décisions : 

▫️augmenter la production (Nous avons atteint aujourd’hui 5 fois la production initiale)

▫️réserver le stock existant au personnel hospitalier et donc refuser de le distribuer à d’autres

▫️produire des masques en tissu pour compléter l’offre et ne pas dépendre de l’importation. 

👉 Nous recevons presque 100 millions de masques chaque semaine. Nous soutiendrons les collectivités en prenant en charge 50% du coût des masques selon un prix de base. Par ailleurs, grâce à la réouverture des ateliers pour produire des masques en tissu, il y aura assez de masques le 11 mai. 

👉 Les Français pourront se procurer des masques grand public dans tous les commerces. 

👉 Nous nous appuyons sur les maires et les préfets. Les entreprises sont également invitées à équiper leurs salariés pour la reprise. 

👉 Une plateforme de e-commerce distribuera les masques grand public à partir de la fin avril. Les préfets auront une enveloppe. Les établissements d’éducation, les collèges auront des masques aussi. Les particuliers sont invités à faire des masques. 

✅ Tester : à la sortie du confinement nous allons massifier les tests. Notre objectif est de 700 000 test virologiques par semaine. Ce chiffre s’appuie sur les estimations du conseil scientifique : sont prévus l’apparition de 1000 à 3000 cas par jour. Cela impliquera de tester entre 20 et 25 personnes autour de chaque personne contaminée grâce à la mobilisation des laboratoires publics et privés pour permettre de créer des accès de proximité

. Ces tests seront remboursés par l’assurance maladie.

➖ Il y aura une mobilisation des professionnels de santé libéraux qui constitueront la première ligne dans la recherche des cas contacts. Ils seront accompagnés.

➖ Les équipes de l’assurance maladie seront en appuis. Des brigades par département seront chargées de remonter les cas contacts et d’assurer le suivi des test, ainsi que l’application de la doctrine nationale.

✅ Isoler : l’objectif final est de permettre d’isoler les porteurs pour casser la chaine de transmission.

Cet isolement signifie la prise de mesures de précaution collectives qui doivent être suivies en appuis sur la base du civisme de chacun.

➖ Les préfets et les collectivités vont définir avec les acteurs associatifs, les professionnels de santé, le plan d’accompagnement des personnes positives. Celles-ci qui pourront choisir de se confiner chez elles avec les membres du foyer ou dans un lieu mis à dispo (ex : hôtels réquisitionnés)

➖ Les outils numériques seront forcément complémentaires. Les dispositifs exposés précédemment ont des faiblesses, notamment l’impossibilité de reconstituer les chaines d’exposition, tout particulièrement en milieu urbain.